Journée botanique au Rocher de Roquebrune (09/04/2013)

Détails

Sortie botanique d'avril au Rocher de Roquebrune

 

Iris

Parterre de Vipérine de crête ( Echium creticum)

Vipérine de crete ou Echium creticum 2

Vipérine de crete ou Echium creticum

 
Rainette méridionale (Hyla méridionalis).
Grenouille arboricole européenne.
Les mâle font entendre leurs choeurs bruyants( son ci-joint) moins aigü que ceux de la rainette verte au printemps et les couples vont se reproduire et pondre dans les mares.

Rainette meridionale ou Hyla meridionalis

Claire GAUTHIER


Sortie botanique à Saorge (05/05/2013)

Détails

Sortie botanique à Saorge

 

La sortie botanique SCAH du dimanche 5 Mai 2013, à Saorge, qui, grâce à un ciel pas tout à fait bleu aura évité aux participants d'attraper des insolations, nous a permis de découvrir en plus des plantes du moyen pays, le pittoresque village de Saorge et les vestiges de ses campagnes environnantes plus ou moins abandonnées.

Outre le fait qu’il est recommandé de parler anglais avec les nouveaux propriétaires des fermes récemment réoccupées, on peut encore découvrir et admirer des constructions que l'on ne voit nulle part ailleurs que dans la vallée de la Roya, les casouns.

Casouns Saorge

Ils sont caractérisés par des toits voûtés, sans charpente à l'intérieur, en forme de chapeau de gendarme, couverts de terre et végétalisés à l'extérieur.

Casouns Saorge 1

Les recherches rapides, faites  sur Internet, ne m'ont fait trouver que quelques articles sans grande valeur selon moi mais qui donnent une vague idée du rôle, dans le passé,  de ces abris / habitations.
Rien par contre sur l'époque où les casouns ont été construits.

Séchoirs selon les uns, étables ou granges selon les autres, sûrement des habitations si l'on en juge par les ruines que nous avons photographiées.

Casouns Saorge 2

Casouns Saorge 4

 

 Casouns Saorge 3

 

Remarquez sur la photo ci-après une ouverture en forme de meurtrière attestant que les habitants ne devaient pas avoir que des amis dans le coin.

Casouns meurtrière Saorge

Ces quelques photos donnent une idée de ce que les Casouns sont.

Ci-dessous également les quelques maigres commentaires glanés sur internet.

Recherches  Internet

A noter les nombreux "casouns", constructions spécifiques à la basse vallée de la Roya, qui émaillent le parcours : une voûte de pierre couverte d'une chape de mortier de chaux donne à ces bâtiments un aspect tout à fait original, plus maure ou sicilien qu'azuréen. L'absence de schiste ou d'argile, qui auraient pu respectivement fournir lauzes et tuiles, s'est ajoutée à une gestion très stricte des maigres ressources forestières pour contraindre jadis les habitants à cette architecture de type méditerranéen qu'on ne retrouve dans aucune autre vallée des Alpes-Maritimes.

Près de Breil-sur-Roya, de Sospel et de Saorge, au hameau de Libre et dans la vallée du Cayros, les pentes étagées conservent de nombreux casouns ou caisuns. Reconnaissables à leur couverture voutée maçonnée sur un coffrage amovible en plein cintre, leur particularité est de combiner une partie résidentielle avec une zone dédiée à l’affinage du fromage.

Ouvrages très documentés de l'historien Charles Botton aux ÉDITIONS DU CABRI sur Breil-sur-Roya et Saorge-Fontan. L'histoire ancienne et contemporaine de Saorge et de cette vallée est très intéressante car très mouvementée (cette vallée est déjà occupée avant les romains, par des tribus celto-ligures).
Des "casouns" avaient été construits sur le site de Berghe par les Saorgiens qui y séjournaient temporairement lorsqu'ils venaient cultiver leurs champs, les entretenir, ensemencer, et récolter.

Du reste, le nom, la typologie et la construction de ces anciens séchoirs, sont extrêmement variées. Ils sont fonction de leur situation géographique, de l'altitude où ils sont implantés. Leur dénomination est soleiaire à Villard-sur-Var, elle est souleiaire et souleiadou, (voir ces mots en annexe, et photos) dans la partie bas alpine de notre département c’est-à-dire à Touët-sur-Var dans la vallée du Var, à Saorge dans la vallée de la Roya, à Puget Théniers et Puget Rostang dans vallée de la Roudoule, à Roquestéron dans la vallée de l'Estéron ; dans certains lieux de la vallée de la Roya, ce sont les casouns ou les casuns ou encore les crottès à Breil-sur-Roya, et enfin les  greïssiers dans l'aire niçoise.

Jean CONDE

Annexe : Dans la vallée de la Roya ces séchoirs sont des abris hourdés appelés casouns, ou casuns à Breil-sur-Roya[6] ou crottés à Saorge[7]. On y retrouve aussi des constructions en pierre sèche destinées au séchage des châtaignes, comparables à celles de Corse (u seccareccia, u grataghjiu, u siccatoghju).

Eglise saorge

Parc du Paradou 22/01/2013

Détails

Plantes exotiques remarquables du Parc du Paradou
Sorties botaniques SCAH du 15/01/2013 et du 22/01/2013
D'après un document et des photos de Monsieur Marc BOTTIN

 

Au fil de la Siagne

Détails

Sortie botanique au fil de la Siagne (09/10/2012)

1 Auribeau

Au pied d'Auribeau sur Siagne, village médiéval du XIe siècle, perché sur un éperon rocheux surplombant la Siagne, situé entre Cannes et Grasse,

2 Poissons

des poissons attendent notre groupe de botanistes.

Après avoir piétiné allégrement le sable de la berge,

3 Canard Traces  5 Poussin

4 Poule d eau

poules et poussins d'eau nous accueillent.

 

6 Canards

Une bande de canards, canes, canetons,

7 Canard roux

8 Canards

nous accompagnera tout au long de nos découvertes botaniques :

 

9 Amaranthe reflechie Amaranthus retroflexus

10 Amaranthe reflechie Amaranthus retroflexus

11 Araignee

Amaranthe réfléchie, Amaranthus retroflexus

 

12 Paspalum dilatatum

13 Paspalum dilatatum

Paspalé dilaté, Paspalum dilatatum
Graminée tropicale à subtropicale endémique d'Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Chili, du Paraguay, et de l'Uruguay. Elle a une inflorescence composée de plusieurs épis.

 

16 Jussie à grandes fleurs Ludwigia grandiflora ludwigie à grandes fleurs

Jussie à grandes fleurs (Ludwigie à grandes fleurs), Ludwigia grandiflora.
Plante aquatique, originaire d'Amérique du Sud, introduite en Europe au XIXe siècle, elle a colonisé de nombreux étangs et cours d'eau. Aujourd'hui elle est considérée comme une espèce de plante invasive.

 

14 Houblon Humulus lupulus

15 Houblon Humulus lupulus

Houblon grimpant, Humulus lupulus, parfois appelée couleuvrée ou vigne du Nord.
Les Romains, croyaient que le houblon suçait la sève des arbres sur lesquels il grimpait.

 

17 Setaria

18 Setaria

Seratia
Plante de la famille des Poacées qui comporte environ 110 espèces.

 

19 Rubanier d eau ou Rubanier rameux Sparganium erectum

Rubanier d'eau ou rubanier rameux, Sparganium erectum
Plante assez haute (50-100 cm) à feuilles linéaires poussant dans les eaux peu profondes. Les inflorescences sont ramifiées

 

21 Saponaire officinale Saponaria officinalis

22 Saponaire officinale Saponaria officinalis

Saponaire officinale, Saponaria officinalis.
Elle s'appelle aussi savonnaire, savonnière, saponière, herbe à savon, herbe à foulon, savon des fossés ou savon de fosse.

 

23 Potamot
Potamot
Le nom vient du grec potamos, le fleuve, plante aquatique hydrophyte. On en compte environ 90 espèces.

 
24 Aster squamatus

25 Aster squamatus

Aster écailleux, Aster squamatus
Plante originaire d'Amérique, halophile, annuelle d'automne, de forme pyramidale caractéristique, à fleurs minuscules.

 

26 Raisin d amerique ou Teinturier Phytolacca americana

27 Raisin d amerique ou Teinturier Phytolacca americana

28 Raisin d amerique ou Teinturier Phytolacca americana

Raisin d'Amérique ou Teinturier, Phytolacca americana
Plante originaire d'Amérique du Nord. C'est une espèce invasive. Elle est appelée parfois Épinard de Cayenne, Épinard des Indes, Phytolaque américaine, Faux vin (La Réunion), Laque, Faux-vin, Herbe à la laque, Vigne de Judée.

 

29 Groupe

Comme toutes les bonnes sorties doivent avoir une fin, nous sommes séparés, après avoir écouté une dernière fois, MARC BOTIN (biologiste botaniste, conférencier et enseignant), dévoué et compétent animateur botaniste de notre association qui a relu attentivement ce bref compte-rendu.

PAUL JAQUILLARD

Stage botanique juin 2012

Détails

Stage botanique dans la Haute Vésubie des 18-19-20 juin 2012

 

Dans le Boréon, il suffit de passer le pont et c'est tout de suite le royaume des chamois encore revêtus de leur lainage d'hiver

Boreon Groupe


Boreon Chamois 2


Boreon Chamois 4


Boreon Chamois 3


Où trouver des magnifiques Sapins - Abies alba - (aux aiguilles en 2 peignes) et des Epicéas - Picea abies - superbes (petites aiguilles disposées autour du rameau) ? Au-dessus du Boréon, vers le col de Cerise.

 

Et des Dactylorhiza de mai (D. majalis) et des Orchis brûlés (Neotinea ustulata), toutes deux Orchidées communes, l'une vivement colorée de rose-pourpre et l'autre confondue de vert ? Parmi les pelouses de la Gordolasque.


Neotinea ustulata O brule

Neostina ustulata


Que dire des Veronica allionii, des V. beccabunga, des Antennaria dioica, des superbes Pigamon à feuilles d'Ancolie (Thalictrum aquilegifolium) ou encore de la magnifique Ancolie des Alpes (Aquilegia alpina) en début de floraison, pour ne pas parler des Lys orangés (Lilium bulbiferum) superbes ? Qu'elles étaient toutes, avec bien d'autres, à la Madone de Fenestre.

 

Fenestre Sommets

 Depuis la Madone de FENESTRE, dans une clairière, vue sur la crête frontière


Fenestre Groupe2

 

Bref, un stage riche en découvertes botaniques, en paysages grandioses, et en convivialité qui font de ce stage 2012 un moment cher au cœur des 30 participants.

 

Ajuga reptens

 Ajuga reptens


Calthas palustris

 Calthas palustris


Campanula glomerata

Campanula glomerata


Carlina ancanthyfolia

Carlina ancanthyfolia


Guêpe Linceul

Guêpe dans son linceul


Guêpe Nid

Nid de guêpe


Lychnis flos jovis

Lychnis flos jovis


Traunsteinera globosa

Traunsteinera globosa


Veratrum album ss lobelianum

Veratrum album ss lobelianum


Merci encore à Jean Condé pour l'organisation.

Merci beaucoup à Marc Bottin pour sa disponibilité, même sous la pluie, et ses informations ethnobotaniques sur la flore du Mercantour.

 

Texte et Photos Joël BESNARD et Paul JAQUIILARD