Détails

L'Ikebana, un art pratiqué à la SCAH
 

L'Ikebana prend sa source dans les jardins des temples bouddhistes tout d'abord en Chine puis au Japon au début du VIe siècle. Désireux d'améliorer l'ornementation des autels afin de mieux honorer Bouddha, les prêtres composent des arrangements floraux représentant l'univers entier.

Dès le XIIème siècle, les rites bouddhiques commencèrent à se célébrer aussi dans les demeures privées ; les bouquets migrèrent des temples vers les maisons et s'étendirent aux cérémonies aux fêtes, puis l'ikebana - Art de faire vivre les fleurs - devint un art indépendant. Plusieurs écoles se constituèrent au cours des siècles établissant des catégories de bouquets aux règles strictes.

L'école Ohara est une des trois grandes écoles d'art floral au Japon. Elle a été fondée au XIXè siècle par Unshin Ohara qui modifie les règles de l'ikebana en introduisant l'usage du pique-fleurs et en créant le moribana, arrangement floral dans une coupe plate et peu profonde.

Bunjin moribana

 

Evi BLANC, maître en Ikebana de l'école Ohara initie un groupe de fidèles élèves à cet art emprunt de l'amour de la nature.

 

Voici quelques bouquets réalisés cette année.

 

Le paysage, traditionnel, réaliste ou interprétatif est une des spécialités de l'école Ohara. A travers les végétaux utilisés, l'esprit du lieu, de la saison, de l'émotion ressentie transparaît.

Le vent

 

Hana isho, dessin de fleurs, l'élégance et la simplicité d'une composition la vie de tous les jours
Hana isho

 

L'hana mai, les fleurs peuvent s'enlacer, se croiser, danser.
Hana mai

Le bunjin, directement inspirés des peintures de la période Edo.
Bunjin

 

Article et photos de travaux proposés par une élève du cours d'Evy BLANC

 

Pour ceux qui désirent en savoir plus sur l'Ikebana, tel que pratiqué par l'école Ohara, vous pouvez cliquer sur le site de la famille Delaye :

http://famille.delaye.pagesperso-orange.fr/Ikebana/histikbn.html

mais aussi sur www.ikebana-ohara.fr  et www.provenceikebanaclub.fr